Spiritualisme -- Cette Laïcité

Publié le par 2L


Cette Laïcité …

 

Dès que l`on touche à la laïcité, les ergots de la vindicte sortent de ses gongs pour se mettre en position de tir groupé sur tout ce qui bouge.

 

Elle est mise en cause, elle est en danger … ", proclame Jean-Michel Quillardet dans un grand papier écrit dans le "Monde", avocat et Grand Maître du Grand Orient de France, la plus grande Obédience française en maçonnerie.

 

Bien sûr, les trois religions monothéistes se disputent Jérusalem comme si ce seul lieu suffisait à donner plus de sens dans les prêches quotidiens et dominicaux. Tout cela relève très souvent de la pure démagogie élémentaire soucieuse de lisser dans le sens du poil de la plèbe. Mais ne vit-on pas, tous, dans la pure démagogie, y compris pour ceux qui s`arment et qui dilapident pour les mêmes principes que ceux qui jurent les grandes idées philosophiques ?

 

Que le Grand Maître de la plus grande Obédience de France s`en inquiète, son droit est des plus stricts, tant la maçonnerie est le grenier des pensées, sauf pour ceux qui l`utilisent pour des raisons outrancièrement professionnelles, ou pour celles qui les revalorisent lorsque dans la vie profane ils ne sont que de simples inconnus manifestement.

 

Cependant quand J.M. Quillardet analyse plus loin les questions religieuses dans ce papier du "Monde" : « …. Il n`en reste pas moins vrai que vouloir réintroduire la foi dans les débats éthiques, accorder un statut privilégié aux dimensions spirituelles et religieuses …. ne peuvent qu`accentuer les revendications identitaires et communautaires …. démultiplient les peuples et divisent les nations. Le principe de la laïcité est ouverture et non fermeture ». Cela pourrait tenir debout dans ce raisonnement mais il faut ne pas mélanger les genres et savoir nettoyer à temps les écuries d`Augias, avant que le bât ne blesse. Qui donc se chargerait de valoriser le statut privilégié ? Voyons la vergogne : dans toutes religions, la lecture du dogme laisse le soin à tant de dérapages pervers sous toutes ses formes, qu`il ne faille pointer du doigt que ceux qui manipulent la luge vers l`enfer ? Les extrémistes, fondamentalistes, et consorts, de tous bords, sont là, pour répandre l`innommable au nom de l`indésirable compréhension du misérabilisme intellectuel et spirituel. L`histoire de ce monde, et ce depuis toujours, ne se résume qu`à cette partie de cartes, qui jette l`opprobre sur l`humanisme décent, un jeu réglé par une fermeture de l`esprit prônée par la déliquescence des principes fondamentaux de l`être humain.

 

Ce n`est point en tuant l`autre, son miroir, que Dieu reconnaîtra les siens ? Ce n`est pas en se charcutant à la dynamite qu`Allah accordera au désespéré illuminé les 108 vierges du paradis ? Tandis que d`autres avanies de ce genre démontrent que le monde est toujours monde et n`est plus monde tant il a perdu de son humanité intrinsèque.

 

Mais la Foi, cette intériorité, ce choix fervent, ce libre arbitre, qu`il soit religieux, intellectuel ou laïque, se vit avec son propre codicille. On ne peut tout de même expurger ce que chaque individu a décidé en son for intérieur, avec et par son intime conviction ? (pour un avocat qu`il est, monsieur Quillardet, cela -– l`intime conviction -- semble et est de la nature humaine, d`essence humaniste et de volonté indéfectible ?)

 

Alors comment peut-on mieux comprendre le même Grand Maître dès lors qu`il avance ceci : " Ouverture vers l`autre dans son humanité, dans ses droits imprescriptibles, dans l`exercice de ses libertés sur un même fondement, qui est celui de l`égalité devant la loi, de l`égalité des philosophies de la connaissance, de la vie et des origines, des idéologies politiques et des rapports entre l`individu, la société et l`Etat.   ….. ». Mais alors, l`Ouverture, quoi donc de plus normal ou de plus original,  c`est admettre que l`autre puisse avoir une autre conception, d`autres pensées, d`autres philosophies, en introduisant la foi dans ces débats éthiques …… c`est ce libre arbitre qui apporte à l`homme sa différence, sa spiritualité et son originalité. Grand Maître, vous vous contredites à bon escient. Pourtant une de vos analyses, lue dans un autre hebdomadaire, à propos de la philosophie, disait qu`à notre époque, il n`existait pas " que " la " spiritualité religieuse"»,  mais une autre, plus proche de ce libre arbitre, fait pencher dans le sens de la " spiritualité laïque ". Oui et pourquoi pas ? André Comte-Sponville, catholique de naissance s`est détaché du catholicisme pour admettre que chacun de nous garde en lui cette lueur foncière de spiritualité sans être adoubé par une quelconque entité d`essence et d`acceptation dogmatiques ? De grâce, laissez à l`homme le soin personnel de choisir, c`est plus qu`un signe de liberté, cela porte un nom : "fraternité". Une notion qui n'est pas inconnue en maçonnerie et que cette dernière fait largement tinter tous les jours à qui veut l`entendre et l`écouter !

 

Peut-être fallait-il faire comme tout bon anarchiste, qui consiste à prendre le passage clouté prévu pour les piétons, ceci pour éviter, par pure intime aversion, de discuter ensuite avec un représentant de l`ordre ?

 

Et pour terminer sur sa proposition d`instituer le jour du 9 décembre de chaque année une journée de la laïcité, je vois d`ici la tête de mes arrières, arrières petits-enfants, à la fin de ce siècle, qui parcourent le calendrier, dans lequel chaque jour est réservé à une fête, une commémoration, une réminiscence pour diverses actions caritatives, animalières et tant d`autres anniversaires de tous poils, en se demandant quand auront-ils le temps de se consacrer au travail pour la société, pour leur famille et pour eux-mêmes ? 

---------------------------------------------------------

Article Précédent du 21  Août 2008

Nombrilisme du Pouvoir :

Le Coq de Bresse et le Pâlichon : Histoire de famille

 

Ce sont deux pseudos que formulait une journaliste de Charlie Hebdo dans son numéro du 30 juillet. 

Elle est toute simple car c`est une histoire de famille quand lorsque ses membres n`ont plus d`idées et surtout plus rien à faire, ils se cherchent des histoires fratricides pour prendre le pouvoir, histoire de se mettre en bière à tous vents. 

Depuis leur déconvenue aux dernières présidentielles, les socialistes s`empêtrent dans des cacophonies insurmontables que le commun des mortels qui a pris une carte du parti s`en retrouve cocu dans la vieille ferme entre deux bottes de paille. 

Chacun y allait de sa contribution sur différents sujets relatifs à la croissance du pays, qui sur l`économie, qui sur la richesse à partager, qui sur l`éducation, qui sur le redressement budgétaire, qui sur l`écologie, etc …… sauf l`un deux, président du groupe socialiste à l`Assemblée Nationale qui proposait le texte suivant « Comment réussir le prochain congrès du PS ? (celui de Reims) » BofBof-BoufBouf ??????  Et c`est loin d`être une galéjade provenant du maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, c`est un sujet qui va relever le niveau de l`Etat français qui en situation de débâcle, lui qui a l`habitude de secouer à la Boulganine le cocotier de la région nantaise et qui a réussi à laminer bien trop facilement les sous - doués de la droite du coin comme au temps des grandes aciéries de Lorraine. C`est une autre démocratie type nouveau soviet. 

Mais voilà qu`un de ses vice-présidents peu soucieux d`être au garde-à-vous devant lui, s`était mis dans la tête de lui ravir ce poste de président du groupe des chercheurs d`idées en tous genres. Le sous-calife à la place du Calife ? Ben voyons, il a tout fait, le jeune barbot de la Bresse, des ronds de jambes comme des entourloupes en cinémascope, Arnaud Montebourg voulait monter plus haut que le calife, l`écraser si possible au demeurant, lui qui se résignait à ne pas grimper le Solutré de peur de ne pas pouvoir le descendre après…. A la manière d`un « coq de Bresse » (dixit la journaliste). 

Et voilà que Ayrault, dans son intime conviction, comme les gourous de Guyana, sursaute et annonce en pleine réunion des 21 contributeurs qu`il voulait refaire le coup de sa réélection, tout en traitant le coq turlututu de « salopard ». Il cherche à réveiller les caciques de la maison, tandis que d`autres, qui n`ont rien à glander de cette idée (« tout le monde s`en fout et les députés tombent des nues » disait Marylise Lebranchu), l`ont laissé faire tout de même, histoire d`égayer la partie de poker menteur qui se joue dans la salle d`à côté, ceci par manque de pom-pom girls, vu que Ségolene Royal n`a plus l`âge et la souplesse pour ces gigotages de bimbos. Et le « pâlichon » (dixit la journaliste) s`en est tire une balle dans le pied.  

Aux urnes citoyens et Ayrault est réélu (120 voix contre 57 pour le coq de Bresse) en profitant de cette nouvelle situation pour se faire une purge à commencer par renvoyer dans les cordes Montebourg pour, tenez-vous bien, « rupture de confiance ». Bien sûr, quand Montebourg s`adressait aux députés de son parti en des termes qui induit l`incompétence et le manque d`imagination de Ayrault « ….la gauche doit bouger : nous avons le devoir de nous renouveler (sous-entendu de voter pour lui), d`imaginer une nouvelle combativité » on comprend que Ayrault ait quelques boutons surchauffés sur ses lèvres pincées. Assez de se faire traiter de vieux schnock par une poulette qui n`a pas fini sa gestation. 

Arnaud Montebourg qui paradait comme le gandin de la Bresse, s`attendait à une « opération de nettoyage sectaire » comme si lui, ne se comportait pas tout de go, avec la solide acuité que le pâlichon de l`ouest. Osant cette volée de fin de combat que « le problème – pas le Ayrault de sa cible – c`était le dépassement d`Ayrault. La reconduction des mêmes n`a jamais tenu lieu de programme politique ». Tandis que lui, il en a un, beau, solide et … a la fois. Certes, en ce moment, être l`arêtier de la chaumière PS, qui prend l`eau de toutes parts et qui s`apprête à s`écrouler, c`est jouer en toute addiction au Loto, avec 1 euro en poche. Dégradant.   

Mieux, on comprend pourquoi Bernard Kouchner a mis le spi des grands navigateurs pour  aller loin de chez lui. Et comme Charlie Hebdo, qui savait mariner le macabre dans du grotesque, toujours dodu, ne se privait pas de philosopher de la façon suivante : « Kouchner lutte contre les mines antipersonnel. Il n`y en a presque plus au Cambodge ou en Angola, tous les stocks ont été épandus au Parti Socialiste ». Comme la voix de l`Au-delà ? 

Même en politique, la jeunesse n`a plus de respect pour les évangélistes cacochymes et valétudinaires consorts du parti. Mais vous les avez élevés de cette façon n`est-ce pas ? Eh bien, …..  c'est pitoyable pour votre descendance. Encore une histoire de famille dans ces impitoyables grands ensembles.

 


Publié dans Spiritualisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article