Les Enfoirés du Quotidien

Publié le par 2L


2. La Vertu en Crétinisme

 

             Dans "Secret Story"  sur TF1, les valeurs du plancher n'ont rien à se plaindre tellement l'effarant d'alcôve côtoie la frayeur de l'imbécillité. " Qui a les grosses maracas ," tonne les résidents de l'émission. Ici les Maracas –termes masculins au demeurant- ne sont nullement ces coques, bourrées de graines et soudées à un manche et qui sont utilisées en général par deux dans les orchestres latino-américains ou cubains lors des boléros ou des cha-cha joués en rythmes chaloupés. Les Maracas de ces candidats ne sont autres que les bijoux de famille utilisés en parabole à la mayonnaise de quartier pour nous empêcher de tourner en rond. Comme disait le Directeur de la chaîne, dont la forte utilisation de la nudité en forme de seins découverts, tantrisme oblige, ne sollicite que le voyeurisme du primate homo sapiens, s'avance sérieux :" Secret Story est un genre qui nous donne une image de modernité et de fraîcheur ". T'as qu'à croire Papy entre deux fenêtres derrière les rideaux ? D'où la répartie d'un coreligionnaire de chambrée :" Y a peut-être des secrets, mais moi, ma tête, c'est pas une calculatrice "  fichtre la reconnaissance du niveau zéro pointé, quelle audace ? Ce à quoi une donzelle beuglant dans la Danse des canards se faufile dans le contexte en balbutiant :"Je voudrais pas que tu penses que j'ai dit nanani, nanana …." Drôle à souhait !

 

             Et vient une tête de turc de l'ethnie du grand ch'Nord, qui arrondit tous les mots en terminant par ôôô comme une vache menée à la traite : "J'aimerais que c'est John qui part et Kevin qui revient pour qu'il fasse montrer qui il est ". Il y a du Proust dans l'air ! Et pourtant, certains journalistes le font un peu moins bien. On va dire que c'est la faute aux enseignants qui n'ont pas su apprendre à ces débardeurs de la semaine, les iconoclastes principes de la grammaire et de la syntaxe !!!

---------------------

Edité le 18 septembre 2009

Les Enfoirés du Quotidien

1. Les Moutons de Panurge

 

Lors de la fête de "l'Huma", l'on voit se pointer une panoplie de Crésus de la pensée politique française de Gauche se déambuler comme les oies du Capitole. Il a fallu qu'une hère de la Droite au pouvoir pour tout gâcher et surtout pour récolter des insultes et pour un peu plus, des tomates pourries vendues pas chères à la plèbe de ce pays. Mais ces gens de gauche se regardent en chiens de faïence, qui ne peuvent se blairer et qui s'acoquinent avec ceux du Centre pour ce qu'ils appellent le "Front de Gauche" comme la "Ligne Maginot" d'antan, pour futurs sacrifiés !

L'on sait que par nature, la Droite française s'assoit facilement sur le bocal de la démocratie, non par inadvertance mais par souci de répandre son fiel sur le peuple d'en-bas. Quant à la Gauche, elle, s'évertue à ouvrir la boîte de Pandore pour cette même démocratie en se comportant en langue de bois, des plus mesquines de la planète, et en usant en donneuse de leçons, les larmes de crocodiles.

Triste à mourir ………

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article