La Langue de Bois : La Morale du Mauvais Chromosome

Publié le par 2L

17. La Morale du mauvais Chromosome

Guigou Elisabeth, l'ex-garde des sceaux de l'ex-gauche au pouvoir, au matin du 29 août dernier, monte au créneau avec sa nouvelle crinière tirebouchonnée dans tous les sens, critique les nouvelles mesures gouvernementales, en donnant des conseils juteux ….  après avoir tenu comme à l'accoutumée, gravement et avec l'irresponsabilité chronique propre à la gauche, les rênes du pouvoirs des années durant. Puis quant à la question du journaliste relative à la débandade du clan socialiste, où les injures et mots choisis sont monnaies courante, en ces temps de vaches maigres, s'apitoie en ces termes : " Le Parti Socialiste n'a pas de programme précis ….. ". Ainsi, sans programme précis, madame Guigou se permet de donner tout de même des leçons de choses en conseils acérés  ….  Que serait-ce donc la France si elle avait été aux commandes de l'Etat ? En ajoutant le fringant Arnaud Montebourg et ses facéties de foire aux bestiaux, regardant le tableau le "Radeau de la Méduse" comme un casting complet de la télé-réalité Koh-Lanta !

Quand ce même Montebourg parle de "bilan catastrophique" (mais n'a-t-il pas participé à cet holocauste depuis des années ?) …. Quand Manuel Valls renchérit sur "le sectarisme miné et sclérosé du PS" (n'a-t-il pas été aussi le mineur emmuré dans les galeries des discours alambiqués ?) … Quand madame Royal dénonce "l'incapacité du PS à s'organiser en un parti moderne "(mais n'a-t-elle eu seulement des idées modernes, un seul temps de réflexion par le bon sens ?) …  Quand elle reconnaît que le nébuleux PS se mire dans le miroir aux alouettes par des "synthèses illisibles" … la France est passée à côté d'un désastre calamiteux, … si elle avait été élue ……

Comme disait l'Editorial du "Monde" du 28.08 : "Le PS souffre d'une triple panne de leadership, de stratégie et de projet", sous-entendu de l'Alzheimer, de psychodépression et de sénilité. Une triple panne ? C'est la Trépanation ! 

Ne pourrait-on pas se poser des questions importantes :

1/ à quoi ressemble le faciès d'un adhérent du PS de pure souche en entendant tout cela ?  

2/ à quoi ressemble le faciès d'un nouvel adhérent du PS péché sur le Net ?  

3/ comment un socialiste peut-il présenter des idées, aussi miniaturisées soient-elles, alors que son parti n'a pas de programme précis ?

Alors, à la prochaine station du chemin de croix.

-------------------------------

Lundi 30 Juillet 2007 

16. L’Aveuglement des Borgnes  

A force de regarder et de toiser à droite, à gauche et surtout n’importe où, le Parti Socialiste finit, comme à son habitude, par oublier d’attraper la queue de Mickey dans les manèges pour titis demeurés, sortis à l’occasion des anniversaires de Mémé.  

Mais le meilleur, c'est lorsque les jeunes du MJS et les futurs prétendants éléphants – les absents ne se contentant même pas de s'excuser" - à une éventuelle élection du pays,  se " pointent" vaillamment comme les nouveaux "faux mamelons" de Wonderbra au salon de la "flinguerie" de la Rochelle, le dernier week-end. Ils se comportent comme ces stickers de la série américaine "Sex and the city", placés dans le bonnet du soutien-gorge pour faire saillie, afin que les naïfs adhérents puissent se pourlécher les babines, en se croyant dans le lit parfumé de Samantha, l'une des quatre fesses quadragénaires chaudement pimpantes.  

Et ce, en attendant la sortie de la quinzaine de livres dans les librairies, encensant tristement la déroute d'un parti politique qui a perdu à la fois ses valeurs et sa foi. Comme disait un réverbère de ma rue, " Il y a des nullités qui ressemblent au sexe du pape". Jamais, oh grand jamais, on a brillamment salué une défaite avec autant d'écrits aux écrins d'autodafés. Mais il est vrai que nous sommes dans un pays où le masochisme de la deuxième place se reconnaît comme une victoire laissée aux autres, à l'emporte-pièce. Tout le monde adore – les français en général – la " Poulidorimanie", en béatifiant l'argumentaire inodore du perpétuel perdant et en rejetant la transcendance de la victoire. Laissant dans le tréfonds lointain des archives, des Anquetil conquérants …… 

Publié dans Langue de Bois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article